«On peut voir dans la litterature interactive l’arrivée d’un relief, qu’on pourrait comparer à la polyphonie : il ne s’agit pas seulement d’écrire plusieurs lignes mélodiques, mais aussi les relations qu’elles entretiennent, littéralement la façon dont elles s’accordent.»

François Coulon, auteur de "Pause" primée en 2001, cité sur internetactu.net, "fiction interactive et collaborative"